A propos de nous

 Créé en 1997, Le jardin du Centaure est une ferme produisant des plantes aromatiques et médicinales en Agriculture Biologique située en Haute-Corrèze.


Nous sommes un couple, Dominique et Hendrikje, qui cultivons une trentaine de plantes sur un hectare, et ramassons en cueillette sauvage une autre trentaine de plantes.

Récolte de la bruyère (Calluna vulgaris) sur le puy de Viossanges (St-Yrieix-le-Déjalat) avec Thierry Thévenin en septembre 2013.
Récolte de la bruyère (Calluna vulgaris) sur le puy de Viossanges (St-Yrieix-le-Déjalat) avec Thierry Thévenin en septembre 2013.

Ces plantes sont récoltées à la main, puis séchées dans un séchoir par déshumidification de l'air sur des claies, sans chauffage.

Elles sont ensuite triées et ensachées à la main .Elles ne sont pas broyées.

Cela permet une conservation optimale des saveurs et des propriétés des différentes plantes.


Pour une présentation complète , vous pouvez voir cette vidéo de Ici en Limousin qui présente Le Jardin du Centaure

Pour en savoir plus sur notre nouveau lieu et le jardin botanique, voici une autre vidéo (juillet 2015) de Telim.tv en cliquant sur ce lien :

http://www.telim.tv/videos/promenade-entre-le-jardin-du-centaure-et-le-village-du-saillant-en-correze


Notre ferme possède un jardin botanique qui peut se visiter librement en saison (de début mai à fin septembre). Nous y organisons des animations durant l'été. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des projets de visite, différents thèmes sur les végétaux peuvent être envisagés (usages populaires, mythologie et légendes, plantes du Moyen-Âge, plantes carnivores, etc...). Le jardin botanique contient environ 200 plantes à usages médicinal, alimentaire, tinctorial, aromatique, etc...

Le jardin possède aussi une horloge florale de Linné depuis 2007.

L'horloge florale de Linné dans le jardin botanique des Chaussades. Les plantes sont disposées dans un cadran solaire au sol et indiquent l'heure par l'ouverture de leurs fleurs (la fiabilité n'est pas garantie !!!).
L'horloge florale de Linné dans le jardin botanique des Chaussades. Les plantes sont disposées dans un cadran solaire au sol et indiquent l'heure par l'ouverture de leurs fleurs (la fiabilité n'est pas garantie !!!).

Vous pourrez visiter le séchoir pendant la saison de cueillette et découvrir la beauté des couleurs des plantes sèches sur les claies, ainsi que respirer le mélange d'odeurs des différentes plantes qui sèchent.


Nous organisons de temps à autre des stages de botanique (ici avec Thierry Thévenin en avril 2015 dans les gorges de la Luzège) (photo Solène Pérémarty).

Détermination de la cardamine hirsute (ah, ces étamines!!) avec Thierry Thévenin en avril 2015 au jardin du Centaure. (photo Slène Pérémarty).

Ramassage de la salade de plantes sauvages pour le pique-nique : "cette plante, on peut la manger ?" (photo Solène Pérémarty).


Notre historique


Nous sommes venus à la culture des plantes aromatiques et médicinales après un parcours un peu particulier.

Je suis fils d'agriculteur de la vallée de la Loire, j'ai une formation classique agricole (bac pro général agricole en 1983 puis BTS "production végétale" en 1985) et je me destinais au conseil agricole sur les grandes cultures céréalières.

En 1991, après 5 années passées comme technicien agricole à Onzain (41) pour la coopérative "La Franciade", j'ai démissionné pour rejoindre Hendrikje au Canada, pendant 1 an, puis après le retour en France, j'ai travaillé comme régisseur dans une grande ferme en Touraine (300 ha de terres cultivées). J'ai découvert l'agriculture biologique à ce moment et cette grande ferme a commencé à se convertir (en 1993). Puis en 1995, avec Hendrikje, nous avons décidé de nous lancer dans la culture de plantes médicinales (nous voulions travailler en bio et à la main). Nous sommes arrivés en Corrèze et nous avons créé un GAEC avec Jean-Claude et Nadine JOBARD (déjà installés depuis les années 80) en 1997 : la ferme avait 120 ha, avec une production de viande bio (vaches limousines), 1 ha de myrtilles cultivées et nous avons démarré les plantes médicinales et un peu de maraîchage bio.

En juin 2000, le GAEC se dissocie et il est dissous le 31 décembre 2001. Depuis le 1er janvier 2002, nous cultivons environ 1 ha de plantes médicinales et nous avons aussi une activité de cueillette aux alentours.

Hendrikje, d'origine allemande, mais ayant vécu sur l'Île du Prince Edouard au Canada, est licenciée en biologie et diplômée du Conservatoire Royal de Toronto en piano classique (1992). Trilingue, c'est en voulant perfectionner son français comme fille au pair que nous nous sommes rencontrés en 1991 en Touraine.

Une de ses grandes passions est la cueillette et pour la récolte de nombreuses plantes, elle est imbattable !

Ce projet est un projet commun car nous voulions travailler en couple sur une ferme à taille humaine, en respectant au mieux la nature et en élevant une famille de 5 enfants. Le projet s'est réalisé et nous espérons ainsi prouver que ce type de projet est possible, viable et assez facilement réalisable.

Hendrikje à la cueillette de l'ail des ours, une de nos premières plantes ramassées chaque année.

Vue d'avion, on aperçoit les formes "ésotériques" du futur jardin botanique et le rond dans l'herbe est la future horloge florale de Linné.