Production

Voici le nouveau site du jardin du centaure. Au premier plan, l'emplacement du futur jardin botanique avec la pergola pour les animations et les dégustations et bientôt les bancs seront installés. Plus loin, au fond, une zone plus plane servira aux cultures. A droite, non visible, une grange est aménagée pour le séchoir, le stockage et la boutique. La parcelle fait 2,40 ha.

Photo prise l'été 2015.


Saison 2015


Une partie des cultures (menthes, origan, thym citronné, etc...) en mai 2015.

La serre pour la production de plants, puis pour la culture du basilic (mai 2015)

Le nouveau séchoir avec les déshumidificateurs (2016)

Une des joies du métier, la palette de couleurs !


Saison 2016


Les plantations sous la neige en février 2016. Nous avons délimité des micro-parcelles de cultures avec des cassis et des arbres fruitiers afin de renforcer la biodiversité et les différents étages de cultures.

Une vue de nos cultures en mai 2016, tout est bien vert car la pluie est au rendez-vous et en prime un beau coquelicot avec les marques noires à la base des pétales (la marque du diable !).

Nouvelle vue de cultures en août 2016. Malgré les conditions sèches, les récoltes sont meilleures que l'année dernière et nous n'avons jamais eu autant de camomille romaine.

Encore du calendula, de la camomille romaine, la serre remplie de basilic (la plus belle récolte depuis 20 ans) et les rudbéckias en fleurs dans le champ de production (août 2016).

La plantation à la main de notre champ de cassis en novembre et décembre 2016. Des arbres seront plantés sur les rangs.


Saison 2017


Nous avons décidé de faire des essais de mulch de nos cultures malgré les problèmes de campagnols. En effet, les fortes chaleurs et la sécheresse deviennent des problèmes plus importants que les ravageurs souterrains. Nous mulchons avec l'herbe que nous coupons régulièrement dans notre prairie.

Voici les essais de mulch de foin sur l'échinacée, l'estragon, la mélisse, sur un semis de persil et sur les calendulas